Le chocolat noir, grand ami de votre petit coeur

Nouchka SIMIC - Diététicienne Nutritionniste

Le chocolat noir, grand ami de votre petit coeur

chocolat noir

En voila une bonne nouvelle pour les amoureux du chocolat ! Produit populaire obtenu d’un complexe mélange de pâte de cacao, beurre de cacao et sucre, il serait bon pour votre coeur. En cause : le cacao, qui (entre autre) contient de nombreux antioxydants ayant un impact positif sur votre coeur.

Valeurs nutritionnelles du chocolat

Un aliment riche en lipides

Une teneur relativement élevée (35 à 50%) qui croit avec sa richesse en cacao. Lipides de nature végétale, ils sont toutefois majoritairement source d’acides gras saturés et proviennent du beurre de cacao. 1/3 des acides gras du chocolat sont sous forme d’acides gras monoinsaturés, les 2/3 restant sont composés d’acide gras saturés. Or, la majorité des AGS présent dans le chocolat sont sous forme d’acide stéarique qui, une fois dans l’organisme, est métabolisé en AGMI (acide oléique) ayant un effet cardioprotecteur. On retrouve également de nombreux stérols végétaux.

Une source de sucre simple

Majoritairement sous forme de saccharose, sa teneur diminue avec la teneur en cacao. L’index glycémique est plutôt bas (25%) en raison de la forte teneur en lipides (et en fibres).

Vitamines, minéraux et autres substances du chocolat

Il contient entre autre du potassium, du phosphore, du magnésium, fer et calcium (en moindre quantité par rapport au chocolat au lait et blanc) et il est source de vitamines du groupe B.

Le chocolat contient d’autres substances telles que la caféine et des alcaloïdes ayant un léger effet stimulant. Il contient par ailleurs du tryptophane (acide aminé précurseur de la sérotonine, neuromédiateur jouant un rôle dans la régulation de l’anxiété). Il contient aussi de nombreux antioxydants (de type flavonoïdes) qui diminuent la formation de mauvais cholestérol.

Ses bienfaits sur le coeur

Il régule la pression artérielle

Le chocolat, grâce à sa richesse en flavonoïdes (antioxydant retrouvé dans le cacao) aide à diminuer la tension arterielle. Ces antioxydants, en plus de diminuer l’agrégation plaquettaire, améliorent la vasomotricité des vaisseaux, permettant la relaxation des cellules et la diminution de la pression arterielle. En cause : la catéchine et l’épicatéchine, flavonoïdes stimulants la fabrication d’acide nitrique dans l’organisme et qui dilatent les vaisseaux sanguin entrainant une chute de la pression arterielle.

Il aide à lutter contre le stress

C’est un véritable antidépresseur naturel ! Grâce au magnésium qu’il contient (112mg pour 100g de chocolat), il aide à contrer les effets du stress.

Un manque de magnésium entraîne une fatigue physiologique et une baisse d’énergie, de l’épuisement pouvant devenir chronique.

Un petit coup de pompe? Tournez vous vers le chocolat. La théobromine et le magnésium, contenus en grande quantité dans celui ci, régulent le système nerveux et augmentent les connexions synaptique et la sécrétion de neurotransmetteurs (sérotonine) ayant un rôle très connu sur le stress et l’anxiété.

Les substances contenues dans le cacao activent la production d’endorphine, votre alliée pour réguler et maintenir votre moral au top.

Il diminue votre mauvais cholestérol (LDL)

Certes, comme évoqué, le cacao est très riche en lipide (de l’ordre de 40 à 50% en fonction du chocolat noir) mais l’acide stéarique, acide gras saturé contenu dans le chocolat peut être métabolisé en acide oléique (acide gras monoinsaturé) et il n’est alors pas considéré comme hypercholestérolémiant.

Par ailleurs, les flavonols du cacao permettent de diminuer la concentration de LDL cholestérol (le mauvais cholestérol) et ainsi limitent son accumulation dans les artères.

Il prévient les arythmies cardiaques

C’est une étude danoise parue dans Heart et datant de 2017 qui suggère que le chocolat réduirait le risque d’arythmie cardiaque. L’arythmie cardiaque est une pathologie où les deux oreillettes du coeur ne battent pas au même rythme que les ventricules, entraînant une irrégularité du rythme cardiaque. Ce problème est précurseur de maladies cardiovasculaires pouvant accroître les risques d’AVC ou d’insuffisance cardiaque.

L’étude porte sur 55.000 adultes de 50 à 64 ans. Le suivi a duré 13 ans et plus de 3300 personnes ont été diagnostiquées durant celle ci avec une fibrillation auriculaire ou un flottement atrial. Au terme de cette étude, les chercheurs ont trouvé une corrélation entre la consommation modérée de chocolat et un risque réduit de développer une fibrillation atriale (arythmie cardiaque). Ceux qui mangeaient 30g de chocolat par semaine ont vu diminuer de 17% le risque de fibrillation auriculaire. La réduction était de 20% pour ceux qui en consommaient 2 à 6 portions de 30g par semaine.

Dans cette étude, les consommateurs de chocolat étaient aussi en meilleure santé, avaient fait plus d’études et avaient moins d’hypertension ou de diabète que ceux qui ne mangeaient pas de chocolat.

Il réduit l’inflammation et les risques cardiovasculaires

De nombreuses études ont ainsi montré que les consommateurs réguliers (et modérés) de chocolat présentaient moins de risque de survenue d’AVC ou d’infarctus. Le chocolat participe à la prévention des maladies cardiovasculaires et pour preuve, une consommation régulière et 5 à 10g de chocolat 70% par jour est corrélée à une baisse de 50% de la mortalité due aux maladies cardiovasculaires.

Par ailleurs, les polyphénols contenus dans le cacao diminuent l’inflammation en bloquant l’afflue des cellules inflammatoire dans les vaisseaux sanguins, réduisant la formation de caillots. Bon à connaître, quand on sait que l’obésité est une maladie inflammatoire !

Quelle dose pour apprécier au mieux ses vertus ?

Aujourd’hui, on trouve des tablettes de chocolat de 100, 200, 250g… Ce qui fait considérablement changer le poids d’un seul carré ! Dur alors de savoir quelle quantité consommer pour apprécier tous les bienfaits sans tomber dans un déséquilibre. La plupart des carrés pèsent entre 5 et 10g, un carré de 10g (type dégustation) apportant en moyenne 50 kcal.

À partir de dix grammes de chocolat par jour, on observe déjà un effet positif. Il ne faut toutefois pas en abuser, le chocolat restant un aliment calorique et riche en lipides et sucre simple. Une dose de 10 à 20 g étant une dose journalière raisonnable, le maître mot reste « équilibre » alimentaire.

Nouchka SIMIC

 

No Responses

  1. […] pour la mémoire. Pour plus d’informations sur le chocolat noir, vous pouvez lire mon article sur tous ses […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *