Spiruline, l’algue magique ?

Nouchka SIMIC - Diététicienne Nutritionniste

Spiruline, l’algue magique ?

Cette micro-algue fait beaucoup parler d’elle depuis plusieurs années. Souvent vantée pour sa richesse en protéines et minéraux, elle est promue par les sportifs pour ses vertus sur le système immunitaire et la vitalité. Mais quels sont ses bienfaits réels et comment la consommer ?

Qu’est ce que c’est ?

Consommée aujourd’hui sous forme de complément alimentaire en poudre ou comprimés, il s’agit pourtant d’une algue qui existe depuis plus de 3 milliards d’années ! Elle appartient à la famille des cyanobactéries filamenteuses ou microalgues bleu-vert et représente le micro-organisme le plus ancien de la planète ! Cette algue pousse en eau douce dans des lacs proches de l’équateur, en Inde, au Tchad, et au Mexique où les populations locales la consomment régulièrement.

Bien qu’aujourd’hui on la considère comme un aliment naturel et sain, convaincus de ses nombreuses vertus et résultats obtenus à la suite de cure, il est tel que son utilisation remonte à bien plus loin dans l’histoire de l’homme ! En effet, les Incas en consommaient déjà comme un aliment à part entière et les femmes Kanembou au Tchad récoltent la spiruline depuis très longtemps en la faisant sécher.

Tenant son nom de sa forme spiralée, elle fut développée à l’origine aux États-Unis et découverte lors des colonisations par les Européens en Amérique centrale. Les femmes enceintes la consommaient en période de famine. Désormais sa culture s’étend dans de nombreux pays.

C’est seulement depuis les années 70 que cette algue considérée comme un « super-aliment » connait un essor considérable au point qu’on en vienne à la qualifier d’aliment magique sensé avoir des vertus presque miraculeuses sur l’organisme : coupe-faim, perte de poids, etc… Certes, sa composition richement minéralisée possède des propriétés incroyables mais à nuancer toutefois, car le principe du « micro » est justement le fait d’en consommer en petite quantité. On peut donc s’interroger sur son influence réelle à petite dose.

Voyons de plus près de quoi elle est composée…

Composition de cette super-algue

Richesse en protéines

Souvent mise en avant pour sa richesse en protéines, en pratique cela est à nuancer compte tenu de la faible quantité ingérée.

On la présente parfois comme substitue à la viande or cette qualification n’est pas légitime. En effet, en prenant en considération les doses ingérées réellement, il faudrait en moyenne une centaine de comprimés de spiruline pour apporter une dose de protéine égale à un steak de viande ou 2 oeufs (soit 24g de protéines).

Les doses de consommation recommandés apportent en moyenne 1 g de protéine par jour…. On est bien loin de l’oeuf ou du steak ! D’autant plus que, source végétale, elle présente des facteurs limitants rendant ses protéines moins disponibles dans l’organisme.

Des acides gras de qualité

Elle est composée d’acide gras essentiels tel que l‘acide gamma linolénique ayant des propriétés anti inflammatoire. En outre, elle contient des oméga 3, 6 et 9.

Richesse en fer et en minéraux

La spiruline est riche en fer mais elle en contient une faible quantité pour un comprimé (0,14mg), à l’instar de son apport en protéines. Pour comparaison, la viande rouge en apporte 4mg/100g et le boudin noir 22mg/100g.

La spiruline contient également du zinc, du sélénium, du manganèse, du cuivre, du chrome et tous les autres minéraux : calcium, potassium, phosphore, sodium, magnésium. Encore une fois à nuancer…

Des pigments intéressants

Composante très intéressante de cette micro algue, la chlorophylle exerce une influence positive sur la fabrication des globules rouges. Elle possède un noyau Hème (le même que l’on retrouve dans les globules rouges ! ) aidant donc à sa synthèse. Une aide intéressante pour les sportifs donc !

Mais elle contient aussi de la phytococyanine ayant des propriétés détoxifiantes et stimulant le système immunitaire. De ce fait elle aide à éliminer les toxines du sang et à stimuler le système immunitaire

Ces pigments ont un rôle d’antioxydants, empêchant la formation de radicaux libres.

En résumé

  • 11 comprimés de spiruline apportent autant de protéines qu’un oeuf
  • 30 comprimés apportent autant de fer qu’un steak de viande rouge
  • 100 comprimés apportent autant de vitamine A qu’un abricot sec, E qu’une cuillère d’huile et C qu’un demi kiwi
  • Il vous faudra 1100 comprimés de spiruline pour vous apporter autant d’acides gras essentiels qu’un pavé de saumon

Un aliment très richement minéralisé, certes. Mais attention toutefois, cette richesse est à nuancer compte tenu du faite que l’apport est négligeable et ne doit pas constituer un apport principal ni de remplacement de notre alimentation, mais uniquement un complément. La spiruline ne contient aucun micronutriment qui ne soit pas apporté par l’alimentation !

Nouchka SIMIC

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *